Entreprises, Retour d’expérience

COP 26 : un exercice de communication mal huilé

Par Valéry Laramée de Tannenberg

La première semaine du sommet de Glasgow a été ponctuée d’annonces tonitruantes, souvent dénuées de fondements. A mi-parcours, le bilan climatique de la COP 26 s’annonce des plus minces. L’idée…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


La COP 27 au milieu du gué

A mi-parcours L’Usine à Ges dresse un premier bilan du sommet climatique de Sharm-El-Sheikh. Exercice...

Une menace olympique

Le nombre de sites susceptibles d’accueillir les JO d’hiver est voué à chuter, souligne une...

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).