Entreprises, Reporting, Risques

La Russie : un bon gros pourvoyeur de CO2 pour l’Europe

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Plus du tiers des émissions européennes de CO2 est imputable aux énergies fossiles importées de Russie. S’il fallait une motivation pour réduire les importations européennes en provenance de Russie, la…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


Le méthane : nouvel ennemi du climat

Minorer les émissions anthropiques de méthane est un moyen rapide et relativement indolore de rafraîchir le réchauffement, indique une étude de l’ONU Environnement. La chasse aux …

Pourquoi Jean Jouzel investit dans le biochar

Le climatologue soutient une start-up française qui propose de générer des crédits carbone en valorisant des déchets agricoles. Explications. On reproche parfois aux climatologues de ne …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).