Energies décarbonées, Entreprises, Finances, Innovations

Le patron de BPI France ne croit pas à l’Accord de Paris

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Nicolas Dufourq parie sur un réchauffement supérieur à +2,5°C. Étonnante séance que celle interprétée, ce lundi 4 avril, par le directeur général de la Banque publique d’investissement (BPI France). Quelques…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


COP 26 : comment lever le verrou financier

Les pays du nord rivalisent d’imagination pour financer l’adaptation et l’atténuation des pays émergents et pauvres. Comment faire pour ne pas braquer les pays en développement …

Un vaste plan pour le climat

Le Shift Project vient d’achever la publication de son Plan de transformation de l’économie française. Un programme concret pour réduire de 5% par an nos …

Un béton bas carbone à base de CO2

Un nouveau béton bas carbone fait son arrivée en France : mis au point par la société canadienne CarbonCure, il est formé par incorporation de CO2, …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).