Bonnes pratiques, Entreprises, Innovations, Réglementations, normes et lois

La Convention des entreprises pour le climat veut créer le modèle d’affaires «+1,5°C compatible»

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Depuis un semestre, plusieurs centaines d’entrepreneurs imaginent de nouvelles façons de faire des affaires sans pour autant franchir les limites planétaires. Rencontre avec Éric Duverger, rassembleur de ces nouveaux conventionnels…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


Le parlement adopte le projet de loi 3DS

Issu du Grand débat national, le texte porté par Jacqueline Gourault lève de nombreux verrous freinant l’action publique locale. Il modifie aussi la gestion locale …

Le casse-tête de la sobriété numérique

L'Ademe et l'Arcep publient deux nouvelles évaluations de l'empreinte climatique et environnementale du numérique. Les premières briques de la sobriété ? On ne compte plus les …

L’AIE appelle à booster l’hydrogène

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) veut accélérer la croissance du marché de l’hydrogène vert, selon un rapport publié lundi 4 octobre. C’est une nouvelle ruée vers …

Blue carbon : mode d’emploi

Le Climate Change Committe britannique ouvre quelques pistes pour développer le stockage de carbone par certains biotopes marins ou côtiers. La France n’est pas le seul …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).