Planification, Risques, Territoires

L’accord de Paris n’est pas (encore) mort

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Une communication ambiguë de l’OMM et du Met Office britannique sur l’atteinte possible du seuil de réchauffement de +1,5°C dans les prochaines années a fait surréagir une partie de la…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


La Guyane, terre d’hydrogène

HDF a annoncé, fin septembre, le financement d’une centrale d’un nouveau genre dans l’Ouest guyanais. Alimentée à l’électricité solaire, elle sera capable grâce à un …

La BCE : ennemie du climat

François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et membre du Conseil des Gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a choisi un …

Nouvelle PAC : vert vif ou vert pâle ?

Verdira, verdira pas… adoptée mardi 23 novembre par le Parlement européen, la future Politique agricole commune (PAC), qui entrera en vigueur en janvier 2023, fait …

Kayrros : un peu plus près des étoiles

Spécialisée dans l'analyse des données climatiques et énergétiques collectées par satellites, la société française vient d’achever avec succès une nouvelle levée de fonds. Le marché de …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).