Planification, Risques, Territoires

Risque incendie : mieux intégrer la composante végétale

Par Valéry Laramee de Tannenberg

Mieux comprendre la réponse de la végétation aux sécheresses, afin de mieux prévoir le risque incendie : tel est l’objet d’une étude française publiée dans la revue The New Phytologist. A…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramee de Tannenberg