Energies décarbonées, Entreprises, Fiscalité, Planification, Réglementations, normes et lois

Ukraine : entre l’énergie et le climat, l’Occident a choisi

Par Valéry Laramée de Tannenberg

L’Union européenne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis cherchent à réduire leurs importations d’énergies fossiles russes. Cela ne sera pas forcément bon pour le climat. Le chiffre frappe les esprits. Chaque…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


Les eurodéputés peinent à s’affranchir du gaz

Les parlementaires européens acceptent plusieurs dizaines de projets gaziers projets figurant dans les listes de projets d’intérêt commun. Le gaz naturel est un hydrocarbure, parfois importé …

Voici venir les marchés bovins du carbone

Une start up suisse veut ouvrir le premier marché des crédits carbone générés par la baisse des émissions de méthane des troupeaux. Une association d’agriculteurs …

Jancovici dans le texte (5)

Ce cinquième et dernier article d’analyse de la bande dessinée « Le monde sans fin » est consacré au nucléaire qui occupe une place particulière dans l’ouvrage. …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).