Entreprises

Conseil européen : il est urgent de ne rien faire

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Réunis en conseil européen, jeudi 21 octobre, les gouvernements des 27 ont pris soin de procrastiner sur les questions d’énergie et de climat. Appelés à trouver des solutions communes à…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


La Seine-Saint-Denis met la main au PAT

Le Conseil départemental tente de retisser les liens entre le territoire, ses habitants et leur nourriture. Pas simple pour un territoire démuni de moyens et …

ETS : le régulateur ne voit rien de suspect

L’influence de la hausse du prix des quotas de Ges sur les prix de l’électricité est marginale. L’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) a fait diligence. …

Volkswagen durcit ses objectifs climatiques

Le second constructeur mondial d’automobiles va notamment ne plus consommer que de l’électricité d’origine renouvelable. Et développer l’électrification de ses gammes. Visiblement, la crise qui frappe …

A Lorient, les réseaux de chaleur font école

Premier bilan de la société publique locale Bois énergie renouvelable : une entreprise publique lorientaise qui développe avec succès les réseaux de chaleur au bois. Voulez-vous faire …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).