Entreprises, Finances

Score intègre un peu de finance carbone

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Son banquier conditionne le taux d’intérêt d’une facilité de lettre de crédit aux performances climatiques du portefeuille du réassureur. Les critères « Environnement, social et de gouvernance » (ESG) continuent de percoler…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


Énergie : les incertitudes du net zéro

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) propose un scénario de décarbonation du secteur de l’énergie. Mais de nombreuses incertitudes obèrent cet avenir souhaitable. Décarboner le secteur de …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).