Bonnes pratiques, Territoires

Les chênes cultivés plus résistants aux effets du réchauffement

Par Valéry Laramée de Tannenberg

Mélanger les glands pour maintenir la diversité biologique est une bonne façon de créer des chênaies Qui de l’arbre sauvage ou bichonné par l’homme est le plus résilient aux effets…

Ce contenu est réservé aux abonnés
Connexion Je m’abonne

Vous pourriez également être intéressé par


Sécheresse : la situation se dégrade

Les étiages et les nappes devraient être particulièrement bas cet été, estime ministère de la transition écologique. La future ex-secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Bérangère …

Les crues alpines, méconnues climatiques

Que deviendront les Alpes face au réchauffement climatique ? Si la fonte des glaciers est un phénomène désormais bien décrit, la survenue de crues dans les …

À propos de l'auteur


Photo of author

Valéry Laramée de Tannenberg

Rédacteur en chef de L'Usine à Ges, Valéry commente les COP depuis 1997. Il a "climatisé" les journaux qui l’ont vu passer : Jeune Afrique, Environnement Magazine, Enerpresse, Journal de l’Environnement. Il est l’auteur de 4 ouvrages sur le climat. Dernier paru : Agir pour le climat, entre éthique et profit (Buchet-Chastel).